Ecolo et Groen lancent, en présence de Wouter Van Besien, leur weekend d’action “Plantez pour protester” contre le Mini Ring

Les locales de Ecolo et Groen Ville de Bruxelles ont lancé ce vendredi leur weekend d’action “Plant your protest” contre le projet d’aménagement d’un Mini Ring au sein du Pentagone. Le président national de Groen, Wouter Van Besien, a lancé l’action: “A Anvers, le weekend passé, 10.000 personnes ont manifesté dans la rue pour demander la couverture du Ring. A Bruxelles, le Collège souhaite aménager un nouveau petit ring en plein coeur de la ville. C’est le monde à l’envers. Donnons plus d’oxygène aux Bruxellois, et des espaces publics de qualité et appropriables, au lieu d’une mini ceinture”, dit Wouter Van Besien, président de Groen.

Ecolo et Groen lancent ainsi une action de protestation silencieuse: “Plant your protest”. Pendant tout le weekend, ils feront du porte à porte le long du trajet du Mini Ring, en invitant les habitants à planter une plante grimpante qui poussera sur la façade de leur immeuble. “La Ville de Bruxelles accorde une prime pour la plantation d’une plante grimpante le long de la façade à rue des habitations. Si le projet de Mini Ring se concrétise, il en faudra beaucoup pour ne fut ce que tenter de remédier aux effets du projet. La qualité de l’air au centre de la ville est déjà mauvaise dans la situation actuelle. Les résultats des mesures sont très préoccupants”, disent Marie Nagy, Liesbet Temmerman et Bart Dhondt, conseillers communaux de la fraction Ecolo Groen à la Ville de Bruxelles. “Les choix en faveur des Bruxellois, permettant de leur offrir une qualité de l’air et une qualité de vie élevées s’imposent, et non l’aménagement d’un Mini Ring dans le Pentagone, qui va à l’encontre de ces droits fondamentaux.”

Plus tôt cette semaine, le Bourgmestre Yvan Mayeur à réagi dans la presse suite à l’annonce de la tenue d’un nouveau Picnic The Streets au centre-ville, le 8 juin prochain. Il a affirmé que l’aménagement du Mini Ring est nécessaire si l’on veut étendre la zone piétonne au tronçon de la Place De Brouckère à la Bourse. Bart Dhondt réagit: “Un Mini Ring n’est absolument pas requis pour mettre en œuvre la zone piétonne. Ce ring est un choix politique de la majorité rouge bleue. Ecolo et Groen ont présenté une alternative à ce plan de circulation, au mois de janvier, en nous basant sur le plan de mobilité existant. Ce plan existant a été écarté par la majorité.”[1]

Le Mini Ring et le projet d’aménagement de parkings souterrains supplémentaires dans le Pentagone vont à l’encontre d’objectifs de santé publique, et comprennent également des risques de sécurité routière pour les habitants, ainsi que les enfants et adolescents qui fréquentent les écoles situées le long de ce parcours”, dit Liesbet Temmerman. Elle se réfère aux plans montrant le projet de boucle de distribution des parkings, le Mini Ring. Ceux-ci montrent l’aménagement d’une voirie à double bande de circulation autour de la zone piétonne… et donc dans les quartiers résidentiels voisins.

 

Pourquoi ce Mini Ring est une mauvaise idée:

  • Davantage de bandes de circulation mène à une augmentation des vitesses de circulation[2] et augmente considérablement le risque d’accidents de la route.
  • Le plan d’action sécurité routière limite le nombre de bandes de circulation aux alentours des écoles à une voie. Le projet du Mini Ring prévoit l’ajout d’une deuxième voie devant les entrées des écoles Léon Lepage, Anneessens Funck, Sint Joris et la HUB.
  • Les sites propres dédiés aux bus sont supprimés, au détriment de la fluidité des transports en commun hors sol qui desservent le Pentagone.
  • La Ville de Bruxelles souhaite d’abord faire pénétrer les voitures dans la Pentagone, et ensuite les guider vers les parkings, au lieu de mettre en place un système de téléjalonnage sur la Petite Ceinture existante, permettant de limiter le parcours entre la Petite Ceinture et les parkings publics existants.
  • Il existe un potentiel de 7.400 emplacements de parking à mettre à profit, autant privés que publics. Malgré le fait que le taux d’occupation des parkings n’est actuellement que de 70%, le Collège souhaite en créer davantage. Pour que ceux-ci puissent être rentables, il est nécessaire de les remplir… et donc d’amener davantage de voitures au centre-ville.

 

Wouter Van Besien, président de Groen

Bart Dhondt, Marie Nagy et Liesbet Temmerman, conseillers communaux de la fraction Ecolo Groen à la Ville de Bruxelles



[1] Le plan de Ecolo et Groen consiste en l’utilisation de la Petite Ceinture comme boucle de distribution des parkings existants, avec mise en place d’un système de téléjalonnage, combiné à l’aménagement de boucles de circulation adaptées limitant la traversée des quartiers résidentiels pour l’accès aux parkings.

[2] Ainsi, une étude a démontré que dans des rues larges, comme la Rue de de la Senne et la Rue de la Loi (où le nombre de voies de circulation automobile a été augmenté), la vitesse de circulation est en moyenne supérieure de 18 km/heure à la vitesse maximale autorisée. Une diminution de la vitesse moyenne de 1 km/heure en milieu urbain diminue le nombre de morts et blessés graves lors d’accidents de la route de 6 à 8%.