Pour une mobilité à la mesure du 21e siècle   

Le 24 mars dernier le Collège et le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles ont présenté leur plan de mobili9té pour le Pentagone, le centre de la Ville de Bruxelles. La piétonisation des Boulevards du Centre avait déjà été présenté il y a quelques mois. Les réactions des habitants, des commerçants, des associations ont été très fortes, en particulier concernant la construction de nouveaux parkings. Selon le Collège ces parkings devront être conçus, construits et exploités par le secteur privé.

La création d’un « mini-ring » ou boucle de desserte a également suscité les inquiétudes des habitants du Pentagone

Depuis l’annonce de ces projets à l’arrivé du nouveau Bourgmestre il y a un an, Ecolo-Groen a exprimé sa volonté de s’inscrire dans une amélioration de la qualité de vie et de la vitalité du Pentagone, mais a attiré l’attention sur les contradictions au sein du projet du Collège qui cherche à concilier deux visions opposées : réduire l’emprise de la circulation dans le centre et continuer à faciliter le trafic dans le coeur de Bruxelles.

Nous voulons rappeler notre projet alternatif à celui du Collège. Notre projet est basé sur une amélioration de la qualité de vie des bruxellois (plus d’espaces verts, moins de pollution de l’air et de pollution sonore, plus de sécurité routière) en réduisant la pression automobile et en prônant un usage raisonné de la voiture et donc en améliorant la desserte en transport en commun du Pentagone.

Analyse

Le mini-ring

Alors que la Ville dispose de tous les leviers pour améliorer la qualité de la vie en ville, ce qui implique de réduire la pollution et la pression automobile, le Collège de la Ville de Bruxelles a présenté aujourd’hui un plan de circulation qui ne va pas dans ce sens : il confirme la création d’un « mini ring » qui vient suppléer à la fermeture des boulevards du Centre.

Cette option, pourtant fortement critiquée dans les différentes réunions de participation sur un autre sujet, celui de la piétonisation, est maintenue ; elle pénalisera lourdement les riverains de ces rues.

La STIB s’y retrouve, les habitants non :

Les temps de parcours qui seront accrus, les lignes de bus qui sont « raccourcies» dans le Pentagone conduisent à une moins bonne desserte du Pentagone qu’aujourd’hui !

La Ville rate l’occasion d’améliorer la desserte en transports en commun qui pourrait être obtenue par un prolongement des lignes et une localisation des terminus à la porte de Ninove : tant l’ouest mal desservi du Pentagone que l’extension de la zone piétonne auraient mérité cette offre nouvelle.

Les 4 nouveaux parkings et l’extension du parking Poelaert

Quatre nouveaux parkings et l’extension du parking Poelaert sont confirmés, alors qu’aucun chiffre ou étude ne vient justifier cette augmentation de capacité et que l’on connaît le caractère « d’aspirateur à voitures » des augmentations de capacité de stationnement. Or dans le Plan Communal de mobilité il est bien indiqué, que l’occupation moyenne des parkings publics varie de 40 à 50 %.

La participation :

Ecolo-Groen dénoncent aussi le manque de transparence et de participation. Lors des séances organisées par la Ville sur la piétonisation des boulevards centraux, les habitants n’ont pas reçu d’information sur le plan de mobilité et aujourd’hui ce plan va être mis en oeuvre pour sa phase 1 dès le 13 décembre ! Plus tard, les bruxellois pourront participer à l’évaluation ! Ce plan déjà présenté à la presse devra faire l’objet d’un débat au Conseil Communal, alors que tout semble déjà décidé.

Des chiffres clé

Le Pentagone en quelques chiffres clé :

  • Nombre d’habitants : 49.000 (dont 70% à l’Ouest)
  • + de 40% des ménages n’ont pas de voiture
  • +/- 12.000 voitures à disposition des ménages 
  • 13.000 emplacements de stationnement en voirie 
  • 56.125 places de parking dans des garages privés (immeubles de logement et de bureau) 
  • 12.573 emplacements dans des parkings publics 
  • Une occupation des parkings publics de seulement 40 à 50% pendant la journée, et un taux d’occupation total de moins de 70%

(Sources : PCM 28/02/2010 – STRATEC 2010 – Mobiel Brussel 2013)

L’alternative d’Ecolo-Groen

1. Mettre les habitants au centre du projet

Ecolo-Groen veut rendre aux habitant du Pentagone leur rôle central dans la prise de décision, et demande donc qu’une concertation approfondie avec toutes les parties prenantes soit mise en oeuvre. Nous insistons particulièrement sur la mise en place d’une enquête publique, accompagnée par un processus participatif poussé et adapté. La concertation doit avoir lieu sur base du plan de mobilité actuellement proposé par la Ville. Ce n’est qu’après cette phase de concertation et de participation qu’un plan de mobilité durable pour le Pentagone pourra être mis sur la table.

Nous dénonçons par ailleurs le fait qu’une partie de ce plan est déjà mis en oeuvre « provisoirement jusqu’en juillet 2015 » à l’occasion de Plaisirs d’hiver. Le Collège a entamé des « séances d’information » dans lesquelles les habitants se sont exprimés contre les choix de ce plan de mobilité ; le Bourgmestre promet que des modifications « pourront être apportée ultérieurement à la phase de test de 8 mois ».

Le Collège voudrait faire approuver le lancement des marchés pour les PPP (partenariat- public-privé) relatifs aux parkings à ce même Conseil. Même si les phases de concertation devaient conclure au non-sens de ces parkings, les procédures légales seraient entamées. Nous demandons le retrait des points concernant ces concessions de parkings.

Ceci implique également qu’il ne peut, à ce stade-ci être question de lancer un quelconque appel à candidatere pour la construction et l’exploitation de nouveaux parkings souterrains Ces parkings font partie du plan de mobilité que la Ville souhaite faire approuver ce lundi 1er décembre : lancer ces 4 marchés reviendrait à figer un élément fort contesté de ce plan de mobilité. Nous demanderons donc que les 4 points relatifs aux 4 nouveaux parkings souterrains soient retirés de l’ordre du jour du conseil communal de ce 01/12/2014.

L’échevine en charge de la Mobilité prévoit une période test de 8 mois pour le plan de mobilité tel qu’actuellement présenté. Si les concessions pour la construction et l’exploitation des parkings sont lancées maintenant, le Collège met les habitants et commerçants devant un fait accompli. Pendant cette période test de 8 mois, il est parfaitement possible d’organiser une trajectoire participative, afin d’aller à l’écoute des riverains et commerçants, et de leur permettre de co-concevoir un plan de mobilité adéquat et de qualité.

2. Des boucles de circulation à la place d’un Mini-Ring

Le mini-ring constitue un report de trafic des boulevards vers les quartiers environnants. Or il y a des alternatives au « mini-ring » : organiser une circulation en « boucles » qui permet au trafic de destination de continuer à se faire, mais qui décourage le trafic de transit.

Le réaménagement des boulevards centraux est l’occasion idéale de mettre en place de boucles de circulation. Celles-ci garantissent l’accessibilité des différents quartiers résidentiels, commerciaux et de bureaux. Les boucles de circulation proposées par Ecolo-Groen empêchent le trafic de transit nord-sud, ainsi que le trafic parasite dans les zones résidentielles. Au moyen d’un système de téléjalonnage, les visiteurs sont orientés, depuis la Petite Ceinture, vers le parking le plus approprié à leurs besoins et surtout le plus proche. L’espace libéré, auparavant dédié à la circulation automobile, peut ainsi être affecté à d’autres activités, donnant ainsi une nouvelle impulsion aux quartiers du Pentagone.

Une première étape dans ce sens consiste à développer un système de signalisation intelligent des parkings au niveau régional. Il faut que les visiteurs soient garés le plus près possible de leur point de départ grâce au développement des parkings de dissuasion. Combiné au système de signalisation des parkings, le plan avec boucles de circulation veille à ce que les visiteurs voulant néanmoins se rendre au centre en voiture depuis la petite ceinture soient dirigés vers les parkings les mieux situés. Quant au trafic entre les quartiers, il se fait en passant par la petite ceinture.

Notre proposition de boucles de trafic automobile – schéma de principe

3. Une politique de stationnement qui donne la priorité aux habitants

Air B&B pour les emplacements de parking non utilisés

Ecolo-Groen propose un plan de stationnement innovant, qui exploite efficacement l’abondance d’emplacements de stationnement déjà présents aujourd’hui sur le territoire du Pentagone. Cette zone compte actuellement environ 65.000 emplacements de parking (et c’est sans compter ceux situés en voirie). Les immeubles de bureau, quant à eux, en abritent 37.000 : ces emplacement sont essentiellement occupés pendant la journée en semaine, et restent vides en soirée et le week-end. Pourtant, ces places permettent de répondre aux besoins des riverains en soirée, et pendant les périodes de grande affluence comme les soldes ou Plaisirs d’Hiver, elles permettent d’absorber une demande ponctuellement plus élevée. 6

La question se pose alors : comment activer ces emplacements vides « dormants » ? Il y a beaucoup d’exemples de pratique en ce sens dans d’autres secteurs : Air B&B pour les chambres libres, Uber pour les sièges de voiture vides. Pourquoi Bruxelles ne pourrait-elle pas être pionnière en lançant une plateforme « Use my parkingspot » ? Tout le monde pourrait y participer, mais en premier lieu, nous regardons les immeubles de bureaux. Imaginons que, ne fut-ce qu’1% des emplacements qui s’y trouvent soit exploité : cela représenterait déjà un parking de 370 places ! Dans une deuxième phase, les habitants pourraient également rejoindre cette plateforme, ce qui augmenterait la capacité de 18.000 emplacements de parking supplémentaires. Sans creuser un trou sur une quelconque place. Sans abattre un seul arbre. Sans dépenser un euro dans la construction.

Un tel système serait un levier permettant de réduire une partie des 13.000 emplacements actuellement situés en voirie. Ainsi, nous libérons de l’espace dans le domaine public. Et les véhicules sont garés dans des endroits plus sûrs.

 Nombre de parking hors voirie dans la Pentagone
Logement 18.812
Bureau 37.313
Industrie Artisanat 2.667
Enseignement 545
Culturel, Religieux, sportif 101
Hôpital Soins 742
Garage privé 917
                      61.097

Parkings publics sous-utilisés

En appliquant une tarification spécifique dans les parkings publics, privilégiant les habitants afin de les encourager à s’y garer. (Proposition de Ampe : dans les nouveaux parkings, abonnement pour riverain à 50 euros/mois, ou 600 euros/an, contre 10 euros que coûte la carte de stationnement pour riverain qu’on peut se procurer à la Ville). Il existe 12.573 places dans les parkings publics du Pentagone et de la petite ceinture.
Réserver les emplacements situés en voirie aux riverains comme à Gand.

4. En matière de transport public

Il est essentiel en effet d’améliorer l’accessibilité du centre dans une optique de réduction de la pression automobile et en particulier d’améliorer les relations est-ouest et nord-sud en bus. Nous voulons aussi dégager l’hypercentre des nombreux terminus qui s’y trouvent, mais sans réduire l’offre, au contraire !

Pour y arriver, nous proposons deux solutions, selon les lignes : soit elles sont prolongées (de 1,5 km environ) pour atteindre un nouveau terminus situé sur la petite ceinture ouest, soit elles sont regroupées deux par deux tout en gardant des longueurs raisonnables afin de ne plus devoir s’arrêter dans des terminus au centre.

Les nouveaux terminus proposés sont situés dans la partie la moins bien desservie du centre tel que mis en évidence par la carte d’accessibilité liée au RRU sur les normes de stationnement. Il s’agit de la porte de Ninove : les lignes 48, 95, 29 et 38 peuvent y arriver par Dansaert et Barthélémy et les lignes 47 et 88 via Van Artevelde, rue d’Anderlecht et boulevard de l’Abattoir..

De plus, deux lignes venant de l’ouest, le 88 Machtens et le 46 Moortebeek sont prolongées vers l’est en reprenant respectivement les tracés du 63 Cimetière de Bruxelles et du 66 Péage.

Aperçu de nos propositions en matière de terminus des lignes de bus traversant le Pentagone – Carte schématique

En conclusion

Ecolo-Groen dénoncent ce troc entre socialistes et libéraux de la Ville de Bruxelles: « le PS/Spa peut faire le piétonnier sur les boulevards du centre, projet qu’Ecolo-Groen soutient et le MR/OpenVld confirme son option “priorité” à la voiture!

Qui paye la note? Les riverains et l’envl’environnement(trafic simplsimplement reporté des boulevards vers le “mini-ring”, sorte de petite ceinture intérieure qui permettra de continuer à traverser le centre), les bus avec la disparition des “contre-sens” et les usagers à qui ont offre une moins bonne desserte qu’avant et les 4 très belles places bruxelloises où de nouveaux parkings seront construits alors que 8 000 places sont disponibles dans les parkings existants. Qui gagne? La coalition en place qui reste ensemble et les “bétonneurs” qui pourront construire.

  • Ecolo-Groen demandera cet après-midi au Conseil Communal le retrait des points qui concernent les marchés de concession pour la conception, construction et exploitation de 4 nouveaux parkings, Place du Jeu de Balle, Place Rouppe, Place du Nouveau Marché aux Grains et Place de l’Yser.
  • Le plan de mobilité doit être revu en ce qui concerne le mini-ring et le plan de circulations des bus. Il doit faire l’objet d’une véritable enquête publique et d’une étude d’incidence. Nous voterons contre le projet tel qu’il est présenté au Conseil Communal.

Au nom du groupe Ecolo-Groen de la Ville de Bruxelles :

Marie Nagy 0475/317107
Cheffe de Groupe

Bart Dhondt 0484/402690
Liesbet Temmerman 0478/416603
Conseillers Communaux

 

 

 

Share This